Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FEST'ART
  • FEST'ART
  • : Le théâtre au service de la paix
  • Contact

Profil

  • Festival International Théâtre pour la Paix
  • Le Seul festival International de théâtre professionnel au Sénégal
  • Le Seul festival International de théâtre professionnel au Sénégal

Notre devise

LE THEÂTRE AU SERVICE DE LA PAIX. LE TÔTEM DU THEÂTRE SÉNÉGALAIS

Rechercher

Archives

La Présidence


Son Excellence Monsieur Le président de la République Maître Abdoulaye WADE en présence du Ministre de la Culture Monsieur Amadou Tidiane Wane Accueillant Le Directeur de la Cie les Gueules Tapées pour le sénégal qui gagne

La Présidence soutient Les Gueules Tapées
 
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 14:22
La Ville de Dakar lance un grand projet pour 2010

 En annonçant, samedi, un grand projet artistique et culturel pour la ville de Dakar, le maire Khalifa Ababacar Sall a invité les artistes et les acteurs culturels à faire des suggestions et à amender cet ambitieux programme dont le démarrage est prévu l’année prochaine.

 

Faire de Dakar une ville culturelle, une cité propre et vivante. C’est l’ambition du maire Khalifa Ababacar Sall qui a annoncé, samedi dernier, un grand projet artistique et culturel pour la capitale. « Nous nous donnerons les moyens de notre politique si vous validez ce projet. Ce qui est certain est que nous nous donnerons ces moyens, Incha Allah », a affirmé l’édile socialiste en présidant une journée de concertation avec les acteurs culturels dans la salle des délibérations de la Mairie. Il a remarqué, comme tout habitant de la capitale sénégalaise, qu’en dehors de la Biennale des Arts qu’il faut d’ailleurs sauvegarder, Dakar n’existe presque plus sur le plan culturel africain et international, et qu’il n’y a plus d’événements majeurs qui attirent du monde. Ainsi, M. Sall a invité les acteurs culturels à faire des propositions et à amender le grand projet esquissé par la Direction de l’éducation et de la culture (Dec) de la Mairie. Cette structure, confiée au professeur de littérature et dramaturge Oumar Ndao, place le projet dans le cadre d’un programme intitulé Développement et animation culturelle et artistique. Le grand projet s’articulera autour de cinq pôles majeurs que sont le cinéma (pour la zone de Grand Dakar), la musique (Parcelles Assainies), le théâtre (Sacré-Cœur), les arts plastiques (Plateau) et la danse (Ngor).

 

Selon Oumar Ndao, ces pôles majeurs, relayés par des pôles mineurs de formation et de spectacles sur les mêmes thèmes, seront abrités par les centres socioculturels qui existent déjà dans les dix neuf communes d’arrondissements de la capitale. Le programme développement et animation culturelle et artistique s’appuiera sur les centres socioculturels pour permettre à la Municipalité de Dakar de concrétiser le rêve d’une ville en effervescence permanente. Pour rendre ces centres plus adaptés, la Mairie va les équiper et y créer des salles de spectacles, des médiathèques, des bibliothèques, des théâtres de verdure, des espaces résidences et y former les enfants à la création. Chaque année, une vingtaine de produits artistiques seront créés dans chaque pôle et leur diffusion, dans ces mêmes espaces, permettra aux autorités municipales de développer de véritables industries culturelles.

 

Le grand projet, présenté samedi dernier, a reçu une large approbation de la centaine d’artistes, créateurs, cinéastes, comédiens, musiciens, animateurs culturels et directeurs de structures conviés à la réflexion. Devant l’ambition claire et la volonté affichées par le maire Khalifa Ababacar Sall et son équipe, certains acteurs culturels, très enthousiasmés par le projet, ont apporté des suggestions et demandé de faire vite pour le démarrage du programme qui devra commencer à se concrétiser dès 2010, a affirmé Oumar Ndao. La représentante du ministre de la Culture et de la Francophonie, Fatou Sidibé Diallo (conseillère technique), a appelé à travailler ensemble. Selon elle, la culture est une compétence transférée aux collectivités locales, mais ces dernières n’ont souvent pas assez de moyens et l’Etat ne peut pas tout faire.

 

Omar DIOUF (source le soleil)

Partager cet article

Repost 0
Festival International Théâtre pour la Paix
commenter cet article

commentaires

Dieyna 09/01/2011 13:13


Article tres clair projet vraiment innovant


undergraduate dissertation 03/12/2009 11:12


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
___________________

undergraduate dissertation