Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FEST'ART
  • FEST'ART
  • : Le théâtre au service de la paix
  • Contact

Profil

  • Festival International Théâtre pour la Paix
  • Le Seul festival International de théâtre professionnel au Sénégal
  • Le Seul festival International de théâtre professionnel au Sénégal

Notre devise

LE THEÂTRE AU SERVICE DE LA PAIX. LE TÔTEM DU THEÂTRE SÉNÉGALAIS

Rechercher

Archives

La Présidence


Son Excellence Monsieur Le président de la République Maître Abdoulaye WADE en présence du Ministre de la Culture Monsieur Amadou Tidiane Wane Accueillant Le Directeur de la Cie les Gueules Tapées pour le sénégal qui gagne

La Présidence soutient Les Gueules Tapées
 
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 14:55
      Pourquoi nous devons nous organiser en réseau    
...  Prochaine rencontre - Dakar 2009 - Grace au soutien de l'OIF  ...

Les opérateurs Culturels africains travaillant dans le domaine du Théâtre subissent depuis des années, la menace de la mondialisation qui pèse sur leurs identités culturelles. Pour rendre dynamiques et compétitives la création et la circulation dans le monde, ils ont sentis l’urgence de forger un passe-partout, de se pencher avec exigence sur notre destin, d’écouter les voix des ses enfants qui ont le droit d'être citoyens du monde. La globalisation n'excluant pas la diversité culturelle, chaque être humain à droit à la sécurité de sa vie et à la liberté de pensée et d'action. C’est ce leitmotiv qui justifie cette cohésion et cette adhésion par lettre de chacun des operateurs autour de ce projet.  « Il nous faut penser par nous, pour nous. »

Les Opérateurs Culturels Africains en Réseau.

Rapport Bamako 2006 

CONTEXTE

Depuis plus d’une décennie, les acteurs culturels africains, conscients du rôle qu’ils doivent jouer pour consolider et renforcer les acquis au sein de leur espace , redoublent d’ardeur pour trouver les voies et moyens pour résoudre les problèmes inhérents à la création, à la formation et à circulation des œuvres et des artistes, en Afrique.

Ces acteurs du développement du théâtre en Afriue, ont balisé le terrain et posé les jalons en créant ces événements stimulants et fédérateurs qque sont les festivals internationaux.  Ces manifestations, certes événementielles et limitées en moyens, aident le plus souvent les compagnies à circuler dans un environnement délimité par le temps et l’espace.

Ces opérateurs culturels africains sentant un besoin fondamental de s’organiser en réseau, ont vu leurs convictions renforcées par les articles 8 10 11, 12, 14, 15, 16, 17 etc. de la Convention sur la Protection et la Promotion de la Diversité des Expressions Culturelles.

LA RENCONTRE

Ainsi, agissant au nom de la facilitation de la création, de la formation et de la circulation des produits des arts scéniques, se sont réunis pendant deux jours à Bamako dans le cadre du Festival des Réalité organisé par l’association Acte Sept.

Ces deux journées de réflexion ont servi de cadre pour diagnostiquer avec profondeur et pertinence les mots dont souffrent la production et la diffusion des œuvres scéniques en Afrique.

L’ouverture, sous la présidence de Fili Traoré administrateur du festival des réalités, a été faite avec la participation des acteurs invités au festival mais et surtout de ceux dont la venue à Bamako n’était motivée que par l’invitation faite par le FEST’ART et Acte Sept pour trouver les voies et moyens de résoudre la crise du théâtre africain.

La rencontre s’est ouverte avec une Communication centrée sur la question des politiques culturelles en Afrique introduit par Monsieur Omar NDAO, metteur en scène sénégalais et professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar invité pour la circonstance par le FEST’ART

Après l’exposé de Monsieur Omar NDAO qui a plutôt fustigé le manque de politique cohérente de nos états qui  s’amenuisent à privilégier  les aspects politiques et économiques au détriment de l’aspect culturel, les débats ont été ouverts, permettant ainsi à tout un chacun de faire un exposé guère reluisante  de son environnement immédiat.

Apres cela, les expériences personnelles ont été visitées et le cas de l’espace GAMBIDI dirigé par le professeur Jean Pierre NGINGANE et représenté par Jacob Sanwidi a été exposé. Rapport complet à télécharger ici

Partager cet article

Repost 0
Festival International Théâtre pour la Paix - dans Rencontre des opérateurs
commenter cet article

commentaires